Cérémonie de lancement d'un projet pour le renforcement de résilience du Maroc face aux séismes Spécial

1565 fois

Afin de soutenir le Royaume du Maroc dans le renforcement de ses outils d’alerte et de résilience aux séismes, l'UNESCO, le Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation et le Centre National pour la Recherche Scientifique et Technique (CNRST) ont lancé un projet pour le renforcement de résilience du Maroc face aux séismes.
En cette occasion, une cérémonie de lancement du projet s’est tenue, le Vendredi 1er mars 2024 à 09h au siège du CNRST et a été inaugurée par Pr. Abdellatif MIRAOUI, Ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l'Innovation, Son Excellence M. KURAMITSU Hideaki, Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire du Japon au Royaume du Maroc, M. Eric FALT, Directeur du Bureau de l’UNESCO pour le Maghreb, et Pr. Jamila EL ALAMI, Directrice du Centre National pour la Recherche Scientifique et Technique.
Dans son allocution d’ouverture, Pr. Abdellatif MIRAOUI, Ministre de l'Enseignement Supérieur, de la Recherche scientifique et de l'Innovation a souligné l’importance de la mobilisation de la science et du progrès technologique au service du renforcement de la résilience face aux risques sismiques, en vue d’en atténuer significativement les incidences en termes de coûts humain, sociaux et économiques.
Cet événement fut aussi une occasion pour M. Eric Falt de présenter les objectifs du projet qui vise à combiner l'expertise internationale avec un engagement local afin de renforcer le réseau national de surveillance des tremblements de terre, à élever le niveau des compétences des professionnels marocains en sismologie ainsi que mettre en place des initiatives de sensibilisation et d'éducation, visant à informer et à préparer les populations locales aux risques encourus.
En sa qualité de représentant du Japon, pays confronté aux périls sismiques, M. Hideaki KURAMITSU, a pour sa part exprimé la disposition du Japon à apporter son soutien au projet par un financement de 9 millions de dirhams à l'UNESCO. Ce geste de solidarité s’ajoute aux nombreuses contributions du Japon en faveur du Maroc, depuis le séisme d’Al Haouz.
Quant à Pr. Jamila EL ALAMI, elle a tenu à saluer l’expertise marocaine dans le domaine des séismes, en rappelant que le Maroc dispose d’un système de surveillance et d’alerte sismiques déployé à l’échelle nationale, piloté par le CNRST à travers sa Division « Institut National de Géophysique ». Elle a aussi appelé au renforcement du secteur de la géophysique et de la sismologie au Maroc qui passe par le renforcement et le développement de la coopération tant au niveau national qu’international.
Dans ce sens, Madame la directrice a rappelé que le CNRST a réalisé avec l’UNESCO plusieurs études sur l’impact des tsunamis sur les côtes marocaines. Le projet en cours concerne la zone d’El Jadida dans le cadre du programme « Tsunami Ready » pour la sensibilisation et la préparation des communautés côtières ainsi que la couverture de la région par des capteurs sismiques et marégraphiques.
Concernant la coopération avec le Japon, des cadres de la Division « Institut National de Géophysique » ont bénéficié de formations en sismologie financées par l’Agence Japonaise de Coopération Internationale (JICA), et ce, depuis 1992.
A la marge de la cérémonie, les participants ont effectué une visite à l'ING pour prendre connaissance de ses infrastructures et équipements techniques. Des questions ont aussi été posées aux experts sur place en lien avec le traitement des données sismiques, la gestion des alertes et les événements sismiques, notamment celui d’Al Haouz.

Évaluer cet élément
(0 Votes)