Coopération

Le Service de Coopération avec les Organismes de Recherche (SCOR) gère de nombreux accords de coopération scientifique avec ses homologues européens qui permettent, en particulier, de financer des missions de chercheurs de part et d’autre, d'une durée comprise entre 1 semaine et 1 mois dans le cadre de projets de recherche soumis conjointement. Il s’agit de financer la mobilité des chercheurs par la prise en charge des frais de transport et de séjour :*****

Frais de transport

Ils sont attribués aux chercheurs désirant se rendre à l’étranger dans le cadre des projets retenus. Pour les organismes universitaires, le CNRST octroie des frais de billet plafonné à 5000 Dhs au bénéfice des chercheurs en déplacement vers la France. Ce plafond est de 3700 pour l’Espagne, 4600 pour le Portugal. Pour les établissements supérieurs ne relevant pas de l’université, le CNRST se charge de l’achat des billets. Aussi, un accord a – t – il été conclu avec l’Ambassade de France pour dispenser les chercheurs Marocains des frais de visa pour leurs déplacements dans le cadre de la convention.

Frais de séjours

Ils sont attribués aux missionnaires étrangers dont le projet a été retenu dans le cadre des conventions bilatérales. Le CNRST attribue des frais de séjours de 750 DHS par jour aux chercheurs en provenance de la France. Ces frais sont de 500 Dhs pour les chercheurs en provenance des autres pays partenaires.

Procédure

Les dates limites de dépôts des projets de recherche sont indiqués dans les appels d’offre. Le service répertorie les projets déposés par domaine de recherche avant de les soumettre à un comité scientifique qui attribue des notes et classe les projets par ordre de mérite. La même opération est effectuée par la partie étrangère. Un comité-mixte se réunit alors pour confronter les résultats des évaluations et procéder au choix final des projets.

Les conventions de coopérations

Le CNRS français est le premier établissement de recherche avec lequel le CNRST a signé une convention en 1984. Depuis, de nombreuses autres conventions ont vu le jour avec d’autres pays dans divers domaines. Des appels d’offres sont régulièrement lancés pour les communautés scientifiques marocaines et étrangères pour le dépôt de leurs projets de recherche. Pour les conventions signées avec la France, ces appels d’offre sont annuels ; ils sont lancés au premier trimestre de chaque année. Pour les autres pays partenaires, l’appel d’offre a lieu tous les deux ans.

Programme International de Coopération Scientifique (PICS)

Les projets de recherche plus poussés peuvent aboutir à la mise en place d’un PICS. Le PICS est une initiative du CNRS français pour des projets bilatéraux d’une durée de 3 ans. Il est le fruit d’une collaboration entre un laboratoire français et un laboratoire partenaire. Lorsque le laboratoire partenaire retenu est marocain, le CNRST s’engage à verser une somme de 30.000 Dhs par an dans le cadre du programme PICS.

Groupement de Recherche International (GDRI)

Le GDRI est un groupement de recherche associé au CNRS français où plusieurs établissements de différents pays partenaires se réunissent autour d’un programme de recherche commun et de grande envergure pendant une durée de 4 ans renouvelables. Les laboratoires marocains peuvent être affilié à un GDRI. Dans ce cas, le CNRST contribue à hauteur de 150.000 par an.

L’expérience Atlas de l’organisation européenne pour la recherche nucléaire (Le CERN) est un exemple de programme de recherche mis en place dans le cadre d’un GDRI où plusieurs chercheurs marocains participent.